femme inquiète au téléphone capot ouvert

Accident de la route : démarches et conseils

On constate tous les jours dans la page des faits divers de notre journal que les accidents de la route sont toujours plus nombreux. Malgré les radars, une politique de prévention mais aussi les sanctions, les victimes d'accidents de la route sont encore trop nombreuses chaque année. Fort heureusement, parfois, il n'y a pas de victime mais uniquement des dégâts matériels. Dans ce cas, il est important de toujours disposer d'un constat amiable dans son véhicule afin de faire les démarches nécessaires pour informer son assurance auto. A travers ce dossier, nous allons faire un point sur les accidents de la route et les chiffres malheureusement mauvais, sur la manière d'éviter un accident et sur les démarches à réaliser si vous êtes victime ou responsable d'un accident.

Accidents de la route : les chiffres

Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière, les premières estimations sur 2017 annoncent que les accidents de la route ont tué pas moins de 3 693 personnes, en France et en Outre-mer. Certes, cela représente 45 morts en moins soit 1,2%, un chiffre positif puisque tout décès évité est important, mais cela est encore beaucoup trop. En revanche, le nombre d'accidents corporels est en hausse par rapport à 2016. En effet, on compte 1 421 blessés de plus (+2%) et 487 hospitalisations supplémentaires (+1,8%). Il semble donc que la politique de prévention en matière de sécurité routière menée depuis de nombreuses années ne soit pas suffisante. Contrôles divers, radars, sanctions, tout ceci ne semble pas suffisant pour changer le comportement des automobilistes. Le gouvernement a décidé de limiter la vitesse sur les routes en passant de 90 km/h à 80 km/h, les tests réalisés jusqu'à alors n'ont pas été extrêmement convaincants. Selon les experts, le nombre d'accidents de la route n'aurait pas diminué sensiblement, même si les chiffres ne sont pas définitifs.

Comment éviter un accident de la route ?

Au-delà des mesures prises en France pour réduire le nombre d'accidents, c'est bel et bien le comportement du conducteur qu'il faut pointer du doigt. En effet, on constate en premier lieu un non-respect des limitations de vitesse, toutes routes confondues. Or, on le sait, une vitesse excessive est la première cause d'accident de la route, cela a été rappelé via les chiffres définitifs sur les facteurs d'accidents en 2016. Un accident sur trois est lié à la vitesse. Dans 29% des cas, une consommation excessive d'alcool est constatée. La consommation de stupéfiants est responsable de 22% des morts sur les routes en 2016. Enfin, la fatigue, le non port de la ceinture de sécurité ou d'un casque sont à l'origine de nombreux accidents mortels. Pour éviter un accident de la route, il convient donc en premier lieu de respecter la loi. Ensuite, on note de nombreux comportements dangereux qui remplissent les pages de faits divers des journaux. Absence de clignotant, de feux, non-respect des distances de sécurité, rond-point mal pris, chaque petit détail contribue à augmenter le nombre d'accidents.

Tout savoir sur le constat amiable

Si, malgré vos précautions, vous êtes responsable ou victime d'un accident de la circulation, la première chose est de vous arrêter et de signer un constat amiable avec l'autre conducteur. Ce document doit être présent dans tout véhicule afin de pouvoir mettre sur papier les conditions de l'accident. Il est important de bien renseigner ce document dans la mesure où c'est lui qui attestera de la responsabilité de chaque conducteur. Vous devrez indiquer un certain nombre d'éléments pour éclairer votre compagnie d'assurance : - la date et le lieu de l'accident - la nature des dégâts et la présence éventuelle de blessés - les informations sur les éventuels témoins - les informations concernant chaque véhicule et conducteur - les points de chocs - les circonstances de l'accident - le croquis - les observations de chacun le cas échéant - la signature des conducteurs.

Il est possible d'apporter un complément d'informations au recto de ce constat amiable.

Quelles démarches suite à un accident ?

Nous venons de le constater, la première démarche à effectuer est tout simplement de remplir le constat amiable afin de déterminer les responsabilités. Pour autant, tout dépend de la nature de l'accident. S'il y a des blessés, la première chose à faire est de prévenir les autorités pour sécuriser le lieu ainsi que les secours si les blessures sont importantes. S'il n'y a pas de blessés et que votre voiture n'est pas trop endommagée, vous pouvez reprendre le volant, vous disposez de 5 jours ouvrés pour envoyer votre constat à votre compagnie d'assurance. En revanche, si votre véhicule est immobilisé, vous devrez contacter de suite par téléphone votre assureur pour l'informer de cet accident de la route afin qu'il puisse de son côté contacter un dépanneur partenaire qui viendra prendre en charge votre véhicule. Selon la nature des dégâts, l'assurance pourra envoyer un expert qui déterminera le montant des réparations. Ensuite seulement, votre assureur procèdera à l'indemnisation.