eviter arnaque vente voiture

Vente de voiture : 6 conseils pour éviter l'arnaque !

L'arnaque à la vente de voiture n'est malheureusement pas rare quand il s'agit d'une transaction de particulier à particulier. Autant être clair  : un vendeur est assuré de tomber sur un escroc à l'auto au moins une fois dans sa vie. Comment éviter de se faire avoir ? Que faut-il savoir pour éviter l'arnaque à la vente de voiture sur Leboncoin, un portail d'annonces particulièrement prisé pour ce genre de transaction ? Voici 6 conseils à garder en tête pour vendre votre véhicule en toute sécurité !

1

Arnaque à la vente de voiture : méfiez-vous de la surenchère !

Plus c'est gros et plus ça passe. Un acheteur répond à votre annonce en vous proposant une somme supérieure à votre prix, mettons 1 000 ou 2 000 euros de plus. En contrepartie, il vous demande simplement une faveur : envoyer l'auto hors de France ou accepter qu'un transporteur « ami » vienne la chercher. Pour le paiement, c'est chèque ou virement. Mais autant vous le dire : aucun acheteur sérieux ne jouera la surenchère !

Il existe une variante. C'est celle du « cashback » : le candidat à l'achat indique qu'il a déjà rédigé un chèque de banque d'un montant supérieur en vue d'une transaction qui n'a pas eu lieu. Il suggère de vous le remettre et de lui rembourser la différence. C'est une marque de confiance ! Certes, mais le chèque, lui, est aussi faux que possible.

2

Choisissez un mode de paiement sécurisé !

Entre tous les modes de paiement possibles, les arnaques concernent généralement les moins vérifiables. En particulier : les chèques classiques et les virements bancaires. Pour éviter toute arnaque à la vente de voiture d'occasion :

  • Refusez tout paiement par chèque classique, sauf si celui-ci vous est remis suffisamment en avance pour être vérifié et encaissé.
  • N'acceptez pas les virements, difficiles à contrôler, sauf si vous avez des garanties. Rejetez sans réfléchir les propositions qui ne proviennent pas de France, même si la somme vous fait rêver.



La meilleure façon d'éviter les arnaques consiste à se faire payer par chèque de banque (voir plus bas) ou en liquide. Dans ce dernier cas, restez prudent : même rare, l'arnaque à la vente de voiture par le biais de faux billets est toujours possible. Avant de vendre votre auto d'occasion, faites vérifier les billets un par un en agence bancaire.

3

Vérifiez le chèque de banque avant de donner les clés du véhicule !

Le chèque de banque a la particularité d'être déjà provisionné par la banque émettrice, ce qui limite les risques de fraude. Néanmoins, l'arnaque par ce biais reste possible : l'acheteur vous remet un faux chèque de banque et disparaît avec le véhicule. Il s'appuie sur le « sérieux » de ce mode de paiement pour étouffer votre méfiance. Bien sûr, celui-ci est faux. Pour ne pas vous faire avoir, vérifiez toujours son authenticité auprès de l'agence émettrice, en cherchant vous-même les coordonnées, sans faire confiance au numéro de téléphone indiqué dessus.

L'arnaque au chèque de banque peut prendre une autre forme. L'acquéreur vous transmet le chèque en amont. Vous l'encaissez, tout heureux de la bonne marche de la transaction. Mais deux jours plus tard, il vous demande de rembourser la somme parce qu'il ne peut plus conclure l'achat. Vous obtempérez… Avant de découvrir que le chèque était un faux, et qu'il n'y a jamais eu d'argent !

4

Organisez la vente dans les bonnes conditions !

Outre l'arnaque à la vente de voiture, classique, méfiez-vous également des risques de vol. Pour des raisons de sécurité, organisez votre échange :

  • Un jour ouvrable (pour pouvoir vérifier les billets ou contacter l'agence émettrice d'un chèque de banque).
  • En pleine journée.
  • Dans un endroit public et fréquenté (pas au fond d'une ruelle ou au 3e sous-sol d'un parking) .
  • Accompagné par un proche de confiance.



Durant la vente elle-même, ne laissez jamais l'acheteur seul avec le véhicule : il est très facile de prétexter d'un essai pour filer à l'anglaise. Gardez les clés avec vous dès que vous quittez la voiture. Et demandez à voir sa carte d'identité, que vous prendrez soigneusement en photo.

5

N'acceptez pas de fournir une copie de votre carte grise !

Au-delà de l'arnaque à la vente de voiture, il y a la filouterie à la carte grise. Celle-ci ne vous touchera pas directement, ou pas tout de suite. Le principe est simple : un acheteur vous demande une copie de votre carte grise, en guise de preuve que la voiture est bien la vôtre. Tout se fait par mail. Avec cette copie en main, il pourra ensuite mettre en ligne une fausse annonce de vente de véhicule ! Le risque, bien entendu, c'est que vous soyez associé à des arnaques concernant des voitures dont vous ignorez l'existence… Si vous devez absolument fournir des informations, limitez-vous au strict nécessaire : numéro d'immatriculation, date de mise en circulation, motorisation, etc.

6

Prenez garde à l'arnaque de vente de voiture sur Leboncoin !

Les portails d'annonces en ligne sont des mines d'or pour les escrocs. Pour éviter l'arnaque à la vente de voiture sur Leboncoin, vous devez redoubler de prudence. Les escrocs agissent généralement avec l'aide de plusieurs complices : l'acheteur qui vous contacte envoie son frère, son fils ou son épouse. L'intermédiaire arrive avec un faux chèque de banque ou de fausses espèces, un jour où les agences bancaires sont opportunément fermées. Une fois acheté, le véhicule est remis en vente sur la même plateforme dans le but d'arnaquer, cette fois, un acheteur ; ou il est envoyé hors de France.

L'arnaque sur Le Bon Coin est fréquemment dématérialisée. Vous ne recevez que des emails : proposition d'achat pour un montant supérieur, promesse de paiement par virement ou mandat cash, passage obligé par un intermédiaire (par exemple un transporteur qui viendra chercher le véhicule et qu'il faut rémunérer en avance), etc.

Pour vous en prémunir, une seule solution : gardez toujours en tête qu'un acheteur intéressé par votre auto se déplacera pour la voir, point !