location vacances

Bien assurer sa location de vacances

A l'approche des vacances d'été, nombreux sont ceux qui louent une maison ou un appartement, en France ou à l'étranger.

Désormais, la location d'un logement est devenue simple et facile toute l'année, même pour un weekend end, entre amis, en famille ou encore en amoureux. On pense souvent à ces jours heureux mais moins aux petits ou gros tracas qui peuvent en découler : dégradations faites par nos enfants par exemple ou dégâts plus importants…

Mais en cas de sinistre, qui est responsable ? Le locataire saisonnier ou le propriétaire ? Est-ce obligatoire d'assurer une location de vacances ?

L'assurance location de vacances est-elle obligatoire ?

Sachez qu'il n'y a pas d'obligation légale à prendre une assurance si vous louez un logement, tout comme pour le propriétaire des lieux. Pourtant, bien souvent, ces derniers souhaitent protéger leurs biens des sinistres tels que les dégâts des eaux ou incendies.

Toutefois, même dans le cas où le propriétaire du bien n'a pas d'assurance, il est fortement conseillé d'en souscrire une : même mineurs, les dégâts peuvent vous coûter très chers !

Mais la plupart du temps, le propriétaire a contracté une assurance. Il peut cependant vous demander également une attestation d'assurance pour la location de vacances, aussi appelée « garantie villégiature ».

Le propriétaire peut également vouloir se « protéger » pour des petits dégâts occasionnés lors de votre séjour en vous demandant un dépôt de garantie. Il permet de couvrir la perte ou la casse des objets (vaisselle, lampe, petits meubles…).

Pour partir l'esprit libre, veillez à vérifier que l'assurance est bien comprise dans le contrat de location saisonnière.

Suis-je couvert par l'assurance habitation du propriétaire ?

Dans la plupart des cas, pour éviter les litiges tout comme les mauvaises surprises lors de la location d'un appartement ou d'une maison, le propriétaire vous enverra un contrat. Vous aurez alors le descriptif du logement, les heures et dates d'entrée et de sortie et les différents frais en cas de sinistre. Dans ce cas, demandez-lui s'il a souscrit une assurance habitation et quelles sont les garanties associées. Deux cas sont possibles :

  • Si le propriétaire a une assurance habitation « simple » avec la mention d'une clause « abandon de recours » ou « renonciation à recours » : il ne peut rien vous réclamer en cas de dégâts des eaux ou d'incendie du logement loué. En revanche, vous devrez être assuré pour des dommages causés par extension du sinistre à des voisins ou à des tiers. Dans ce cas, demandez à votre assureur si vous avez une garantie « villégiature » comprise dans votre assurance habitation et les conditions (limites géographiques, durée…) de cette garantie.
  • Si le propriétaire a une assurance multirisques habitation, avec la mention « pour le compte de qui il appartiendra » avec « abandon recours » : celui-ci est très vigilant et dans ce cas, vous êtes couvert en cas de dégâts des eaux ou d'incendie et à l'égard des tiers. Vous n'avez donc pas à demander à votre assureur d'attestation villégiature.
Suis-je bien assuré?

Quoi qu'il en soit, en cas de sinistre ou de dégâts, prévenez rapidement le propriétaire ou l'agence de location. Si vous avez pris l'assurance à votre charge, contactez votre compagnie d'assurance dans les délais indiqués dans votre contrat.

Pour une location de vacances à l'étranger, quelle que soit la destination choisie, la garantie villégiature est également préconisée et proposée généralement lorsque la durée du séjour est inférieure à 3 mois.

Je n'ai pas d'assurance habitation ou de garantie villégiature

Si vous n'avez pas d'assurance habitation, vous pouvez en souscrire une appelée « temporaire » ou « complémentaire » qui couvrira votre location saisonnière pendant une durée déterminée. Plusieurs compagnies proposent ce type d'assurance pour des durées pouvant varier de 1 à 90 jours. Ces assurances sont souvent peu onéreuses.

Si votre contrat habitation ne contient pas de garantie villégiature, demandez à votre assureur une extension : surtout si le logement est plus grand que votre résidence principale ou s'il contient des objets de valeur.

Enfin, n'oubliez pas de protéger votre maison principale en votre absence !