multiples conducteurs senior ou junior

En quoi mon profil de conducteur influe-t-il sur mon devis d'assurance auto ?

En matière d'assurance auto, le profil du conducteur a nécessairement un impact sur le prix du devis. En effet, si la nature du véhicule est essentielle, il est fondamental de s'intéresser au comportement du conducteur, à ses compétences, son passé, etc. Pour une assurance auto, au tiers ou tous risques, impossible de proposer le même tarif à un conducteur vertueux et à un malussé. De même, l'âge entrera en ligne de compte. Jeune conducteur ou senior, certains profils sont considérés comme étant plus à risque. A travers ce dossier, découvrons de quelle manière le conducteur influence le prix du devis d'assurance voiture.

Jeune conducteur ou senior ?

Commençons par l'âge du conducteur. Celui-ci détermine le montant du devis dans la mesure où chaque profil est différent en matière de risque. Les seniors sont des conducteurs expérimentés. On peut donc naturellement imaginer que le prix du devis d'assurance auto sera revu à la baisse, surtout s'ils n'ont jamais causé de sinistre. Pour autant, il y a senior et senior. On considère aujourd'hui qu'un senior est une personne de plus de 50 ans. Avec un conducteur de 50 ans, les assurances vont se sentir rassurées. Mais qu'en est-il des seniors de plus de 70 ans. En vieillissant, on perd des réflexes, la vue change, la fatigue arrive plus vite et, surtout, on constate parfois des troubles de l'attention. Certains assureurs refusent tout simplement de proposer une garantie aux plus de 75 ans, considérant qu'il s'agit d'une population à risque.

Il en va de même pour les jeunes conducteurs. Pour autant, cette fois, il n'est pas toujours question d'âge. Un jeune conducteur est une personne qui a récemment obtenu son permis de conduire. On considère que le manque d'expérience est un facteur de risque, donc la prime d'assurance s'en voit impactée. Malgré tout, nous pouvons tout de même évoquer l'âge du conducteur puisque les chiffres parlent d'eux-mêmes. En 2014, les 18-24 ans représentaient 23% des personnes tuées sur la route. 16% des personnes décédées avaient moins de 2 ans de permis. Les dommages corporels étant importants, il est logique que le devis d'assurance soit revu à la hausse.

Conducteur malussé

Le prix de l'assurance est également lié aux sinistres déclarés. En effet, si vous bénéficiez d'un bonus, alors vous serez récompensé par une prime revue à la baisse. En revanche, en cas d'accident alors votre prime augmente. Et plus le nombre d'accidents augmente, plus votre devis sera élevé. Pour limiter le nombre d'accidents et de malus, il existe aujourd'hui l'assurance Pay How You Drive. Le concept est simple puisqu'il s'agit de placer un boiter dans votre véhicule. Celui-ci analyse votre comportement et vous permet de faire baisser votre prime d'assurance ou de faire augmenter une cagnotte virtuelle si vous avez un comportement vertueux. Il s'agit d'un concept stimulant puisque le comportement du conducteur est observé, cela peut l'inciter à ralentir, à éviter de freiner brusquement, à conserver sa distance de sécurité, bref, à adopter des gestes plus sécuritaires.

Conducteur résilié

Un conducteur dont l'assurance voiture a été résiliée est naturellement mal considéré par les assureurs. Il incarne le risque absolu et voit sa prime augmenter en conséquence. Pire. Certaines compagnies refusent tout simplement de faire un devis auto tandis que d'autres se sont spécialisées dans les assurances pour conducteurs résiliés. Il existe plusieurs raisons à la résiliation. La compagnie d'assurance peut estimer que vous avez eu un accident responsable à plusieurs reprises et que vous représentez un risque trop important. Cette résiliation peut également être liée à une tentative de fraude à l'assurance ou à un défaut de paiement. L'aggravation du risque est également prise en compte. En effet, si l'accident est causé par un conducteur responsable d'un excès de vitesse important ou qui présente une alcoolémie trop élevée, là encore il est possible d'être pénalisé.

Conducteur secondaire

Terminons par le conducteur secondaire qui, lui aussi, peut impacter le montant du devis pour l'assurance de votre véhicule. Au tiers ou tous risques, quelles que soient les garanties souscrites, le profil des conducteurs secondaires ont une influence sur le tarif du contrat d'assurance de véhicule. Mettre un conducteur secondaire sur une assurance n'impacte pas le montant de la prime en théorie. En pratique, s'il s'agit d'un jeune conducteur, alors une surprime peut être appliquée. En effet, au regard des dommages, notamment corporels, liés aux jeunes conducteurs, les compagnies d'assurance estiment que le risque est plus élevé. De même, si le conducteur secondaire a un malus important alors que le conducteur principal a un bonus maximal, la donne peut changer puisque le risque n'est plus le même. Le conducteur secondaire bénéficie des mêmes garanties en matière d'assurance auto mais, selon le profil de celui-ci, le devis pourra évoluer sensiblement.