Comment calculer le budget pour mon premier appartement ?

Vous prenez votre indépendance et louez votre premier appartement ? Il s'agit d'un moment important dans votre vie. Calculer votre budget tant au mois qu'à l'année peut s'avérer primordial. En effet, en plus du premier mois de loyer que vous devrez payer, sachez que certains autres frais devront être prévus. Entre honoraires d'agences, assurances diverses, dépôt de garantie : il est indispensable de bien tout calculer avant de vous installer dans votre 1er chez-vous. Cela vous permettra d'éviter des mauvaises surprises lors de votre emménagement.

demenagement et emmenagement

Déménagement / Emménagement : les frais d'installation

Les frais dont vous devrez vous acquitter commencent dès le déménagement. En effet, soit vous faites appel à des professionnels, auquel cas vous devrez penser aux frais de déménagement, qui seront entre autres fonction du volume des meubles et des biens que vous avez à déménager. Soit vous ne faites pas appel à des professionnels. Dans ce cas, il y a fort à parier que vous devrez louer un véhicule et acheter des cartons. En vue de votre installation, vous devrez également penser aux frais de souscription à un abonnement à l'eau, au gaz et/ou à l'électricité. Vous devrez aussi penser au raccordement à Internet et au coût que cela engendrera. Enfin, si vous emménagez dans un bien non meublé, les frais d'ameublement pourront aussi représenter une dépense non négligeable.

frais entree logement

Les frais d'entrée dans le logement

Les frais commencent en réalité dès la signature du bail d'habitation. Le coût d'entrée dans le logement peut être plus ou moins élevé. En règle générale, vous devrez verser au propriétaire le premier mois de loyer d'avance, charges comprises. Sachez que vous n'êtes pas contraints par la loi de payer le premier mois de loyer par prélèvement automatique.

Vous aurez aussi à verser un dépôt de garantie, qui vous sera restitué au jour du départ des lieux, si l'état de l'appartement est identique à celui au jour de votre arrivée. En plus de cela, vous aurez à verser une provision sur les charges. En règle générale, cette provision équivaut à environ 20 % du montant du loyer. Prenez bien en compte toutes ces dépenses, d'autant plus que les aides au logement dont vous pouvez bénéficier sous certaines conditions ne vous seront versées qu'à compter du second mois de location.

Bon à savoir : Le montant du dépôt de garantie est plafonné à 2 mois de loyer hors charges dans le cas d'un logement loué en meublé. Si le logement est loué vidé, le dépôt de garantie est plafonné à 1 mois de loyer hors charges seulement. Si vous passez par une agence immobilière, vous devrez inclure des frais supplémentaires. Il s'agit d'honoraires immobiliers qui représentent en moyenne 1 mois de loyer sans les charges.

couts annexe

Coûts annexes à prévoir lors d'un 1er emménagement

Au titre des coûts annexes, vous devrez prendre en compte dans votre budget les frais d'assurances. Vous devrez souscrire une assurance habitation multirisques. Cette assurance est obligatoire et vous couvre dans les cas de dommages, comme un incendie ou un dégât des eaux. Si vous n'en souscrivez pas , le propriétaire peut résilier le bail.

Prenez également en compte les coûts à l'année, à savoir la taxe d'habitation. Cette taxe est fonction du lieu où se situe votre logement, de sa superficie et du foyer fiscal de référence. Sachez que si vous êtes étudiant et que vous êtes fiscalement rattaché à vos parents, les revenus pris en compte seront ceux de vos parents et non pas les vôtres.

aides emmenagement

Les aides pour emménager dans un 1er logement

Dans le cadre d'une location, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides au logement différentes. Celle-ci sont calculées en fonction de vos ressources et de votre situation personnelle. Si vous disposez de ressources faibles et que vous avez des difficultés pour faire face financièrement à votre loyer et aux charges annexes, vous pourrez en bénéficier. Pour cela, vous devrez faire une demande directement sur le site de la CAF (Caisse d'allocations familiales).

L'aide personnalisée au logement – APL

Cette aide vous permet d'honorer le paiement de votre loyer. Elle est attribuée aux personnes qui en font la demande, au regard de leurs revenus, de la commune dans laquelle est situé leur logement et la composition du foyer. Pour qu'une aide personnalisée au logement soit accordée, il est indispensable celui-ci fasse l'objet d'une convention avec l'Etat.

Astuce : Afin de savoir si vous pouvez prétendre à percevoir l'APL, vous pouvez utiliser le simulateur de la Caisse d'allocations familiales. Pour ne pas vous trouver dans une situation difficile les premiers mois, il est recommandé de commencer cette démarche avant même d'emménager. Il faut en effet prendre en compte le délai de gestion du dossier par la CAF.

L'allocation de logement sociale – ALS

En fonction de vos ressources, de la composition de votre foyer et de la commune où est situé le logement, sans oublier bien sûr le montant de votre loyer, cette allocation variera. L'ALS est une aide financière attribuée à certaines personnes en vue de réduire le montant total de leur loyer ou de leurs mensualités d'emprunt. Cette aide est subsidiaire, ce qui signifie qu'elle est versée dans le cas où vous ne pouvez prétendre ni à l'allocation de logement familiale (ALF), ni à l'aide personnalisée au logement (APL). Elle ne pourra donc pas venir s'ajouter à d'autres aides du même type.

Pour savoir si vous pouvez prétendre à cette allocation et calculer le montant qui vous serait attribué, vous pouvez procéder à une simulation sur le site de la CAF.

Le Fonds de solidarité logement – FSL

Il s'agit d'une aide qui peut prendre la forme d'une subvention ou bien d'un prêt sans intérêt. Elle est destinée à couvrir les dépenses de location et le dépôt de garantie. Il existe un fonds de solidarité logement (FSL) dans chaque département.

Pour bénéficier de cette aide particulière, il est indispensable de saisir au préalable le FSL. Pour cela, vous devez prendre contact avec le Centre communal d'action sociale – CCAS – de la ville où vous résidez. Vous pouvez à défaut prendre contact avec l'assistance sociale de votre secteur ou directement auprès du FSL. Pour joindre directement le fonds de solidarité logement écrivez au Conseil Général de votre département. Aucun formalisme n'est obligatoire. Vous pouvez adresser une lettre simple ou recommandée. Pensez à joindre à votre courrier plusieurs pièces :

  • une copie de votre carte nationale d'identité
  • une copie des 3 derniers avis d'imposition
  • une copie d'un justificatif de domicile (facture EDF par exemple)
  • des documents attestant des difficultés financières que vous rencontrez