Examen permis conduire

Le code de la route : l'examen préalable au permis de conduire

Chaque jour, la voie publique est empruntée par des millions d'usagers : automobilistes, piétons, cyclistes, conducteurs de véhicules sans permis... C'est pour que tout se passe de façon harmonieuse et dans le respect de chacun que le code de la route a été mis en place.

Le code de la route : à quoi ça sert ?

Le code de la route est constitué d'un ensemble de règles et de lois qui permettent de régir la circulation sur les routes et les autoroutes, mais également les trottoirs et tout ce qui constitue la voie publique. Il s'adresse en premier aux conducteurs de véhicules à moteur mais concerne également les cyclistes, les conducteurs de véhicules sans permis et les piétons.

Le non-respect du code de la route peut entraîner une sanction allant de l'amende, en cas de stationnement gênant par exemple, au retrait de permis en cas d'infraction plus grave.

Réussir l'examen du code de la route est nécessaire à l'obtention de tous les permis de conduire et notamment le permis voiture. Il s'agit d'un examen à part entière qui peut être passé à partir de 17 ans et qui est sanctionné par une épreuve pratique dont le succès conditionne le démarrage de l'enseignement de la conduite.
Pour obtenir cet examen relativement difficile, il est préférable d'avoir suivi une préparation adaptée.

L'enseignement du code de la route

L'enseignement du code de la route se déroule en général dans les auto-écoles. Il comprend des cours (individuels ou collectifs) dispensés par un enseignant, des tests et des entraînements à l'examen. Tout ceci complété, si on le souhaite, par une préparation sur internet.

Les cours se déroulent à l'aide de moyens audio-visuels. Les élèves répondent à des questions et on leur délivre immédiatement les corrections, les résultats, ainsi que les pourcentages d'erreurs.

Pour avoir un maximum de chances de réussir l'épreuve du premier coup, il est conseillé de se livrer à un entraînement intensif et de compléter les cours en auto-école par un travail individuel à partir des manuels fournis par les instructeurs.
L'apprentissage peut également être complété par des simulations en ligne que l'on peut faire à son rythme, sans sortir de chez soi.

L'épreuve du code de la route

Pour pouvoir passer cette épreuve, il faut avoir été inscrit à une session en centre d'examen au préalable, soit par une école de conduite, soit par une association agréée.

Le test se déroule de la façon suivante : le candidat doit répondre à une série de 40 questions à choix multiples et il a le droit à 5 erreurs au maximum pour être admis.
Pour enregistrer leurs réponses, les candidats ont à leur disposition un boîtier/écran ou un ordinateur. Ils reçoivent les résultats quelques jours plus tard.

Depuis le 31 octobre 2014, le code de la route est valable pour une durée de 5 ans durant laquelle le candidat peut passer l'épreuve pratique 5 fois au maximum. Passé ce délai, il est impératif de le repasser pour pouvoir y avoir accès.

La réforme du code de la route

Depuis le 2 mai 2016, l'examen du code de la route a subi une importante réforme. C'est en effet depuis cette date qu'une nouvelle série de 1 000 questions a été lancée, remplaçant l'ancienne, qui n'en comptait que 700. Les questions sont réparties en neuf thèmes et concernent les gestes de premier secours, l'éco-conduite, les nouveaux dispositifs techniques équipant les véhicules….

L'examen en lui-même ne change pas, puisqu'il faut toujours avoir au minimum 35 bonnes réponses sur 40 pour l'obtenir. La durée de l'épreuve reste également la même, à savoir environ 25 minutes. Les questions sont posées par l'intermédiaire des classiques photos en situation auxquelles on a ajouté des vues aériennes numériques qui reproduisent des situations de conduite et des vidéos.

Selon la Délégation à la sécurité routière (DSCR), ces nouvelles questions font une part plus importante à la perception des risques sur la route, aux comportements adaptés et à l'auto-évaluation par le conducteur de ses capacités. De plus, la surveillance de l'examen n'est plus effectuée, et ce depuis le 1er juin, par les inspecteurs du permis de conduire, mais par des opérateurs extérieurs agréés par l'Etat. Ainsi, les inspecteurs peuvent se concentrer sur l'épreuve pratique, ce qui devrait raccourcir les temps d'attente de façon notable.

Le but de cette nouvelle réforme du code de la route est de former plus efficacement les jeunes conducteurs et de lutter ainsi contre le taux de mortalité très important qui touche les 18/25 ans. En effet, on note qu'en France, les nouveaux conducteurs sont impliqués dans un accident mortel sur cinq.