Femme poste un courrier

Démarches et formalités à ne pas oublier après votre déménagement

Votre déménagement est terminé. Les meubles sont déjà montés et tous les cartons (ou presque) ont été déballés. Vous allez maintenant pouvoir profiter de la vie dans votre nouveau chez vous ! Mais avant cela, il vous reste néanmoins quelques démarches liées au déménagement à accomplir. Changement d'adresse, modification de vos abonnements et de vos contrats d'assurance, transfert de courrier… Voici un récapitulatif des démarches incontournables auxquelles vous devez penser après le jour du déménagement !

Démarches de déménagement : informez les organismes publics de votre changement d'adresse

Le plus gros de vos démarches liées au déménagement concerne le changement d'adresse, dont tous les organismes publics (administrations, organismes sociaux, services publics) doivent être informés au plus tôt. Vous avez la possibilité de le faire avant votre déménagement ou dans les jours/semaines qui suivent. Pensez à prévenir :

  • L'administration (service des impôts, finances publiques, mairie de votre nouvelle ville de domiciliation pour votre inscription sur les listes électorales) ;
  • Les organismes sociaux (Caisse primaire d'assurance maladie, RSI ou toute entité chargée de couvrir vos besoins de santé en fonction de votre situation professionnelle, Caisse d'allocations familiales ou Sécurité sociale agricole) ;
  • Votre caisse de retraite et votre complémentaire santé ;
  • Pôle emploi si vous y êtes inscrit – sinon, n'oubliez pas d'informer votre employeur de votre changement d'adresse !

En utilisant la plateforme gouvernementale dédiée (sur ce lien), vous pourrez effectuer votre changement d'adresse en une seule fois auprès de la plupart des organismes, ainsi qu'auprès de certains fournisseurs d'énergie (EDF, Engie et Direct Énergie).

Ne négligez pas votre santé ! Après le déménagement, retournez votre carte d'assuré social à votre Caisse primaire d'assurance maladie pour que votre dossier soit transféré en direction du centre dont vous dépendez désormais. En vertu du parcours de soins, vous aurez également besoin d'un nouveau médecin traitant !

Et votre courrier ? Les démarches de déménagement peuvent être longues, et tout le monde ne sera pas prévenu à temps de votre changement d'adresse. Pensez à faire suivre votre courrier à votre nouveau domicile : il suffit pour cela de remplir un formulaire auprès de La Poste de votre ancienne ville (ou directement sur Internet) pour activer l'option de transfert de courrier. Vous aurez le droit à six ou douze mois (entre 38,5 € et 60 €).

Vous avez un animal domestique ? Déclarez votre changement d'adresse à la Société d'identification des carnivores domestiques (sur cette page).

Mettez à jour vos contrats d'assurance et vos services bancaires

Quand vous changez de domicile, vos services bancaires et assurantiels se déplacent avec vous. Dans le cadre de vos démarches de déménagement, il est donc important de prévenir également votre banquier et vos assureurs.

Vos assurances. Informez au plus vite vos assureurs de votre changement d'adresse. Pour l'assurance habitation, c'est l'évidence même puisque la nature du contrat est liée à votre lieu de domiciliation. Mais elle n'est pas la seule : votre assurance auto a également besoin d'une mise à jour ! Pensez également à effectuer la modification de votre carte grise de véhicule : c'est le seul document officiel que vous devez absolument mettre à jour.

Votre banque. Vous êtes client d'une banque nationale ? Aucun souci : le transfert de votre compte dans l'agence la plus proche sera fait en quelques minutes, dès lors que vous aurez pris contact avec votre nouveau conseiller. Vous pouvez aussi conserver la même agence, à condition de bien indiquer votre changement d'adresse. Les choses sont un peu différentes pour des établissements régionaux comme le Crédit Mutuel ou la Caisse d'épargne : dans ce cas, vous devrez choisir entre la gestion à distance de vos comptes ou le déménagement de vos liquidités dans une agence locale. Important : n'oubliez pas d'éditer vos RIB avec votre nouvelle adresse et de le renvoyer à tous les organismes/prestataires qui procèdent à des prélèvements ou des virements automatiques.

Avez-vous informé vos prestataires de services de votre déménagement ?

Internet, téléphone, électricité… Tous vos prestataires de services doivent également être mis au courant de votre changement d'adresse. D'autant plus que vos abonnements seront mis à jour en fonction de votre nouvel emplacement !

Vos contrats d'énergie. Pensez à relever les compteurs de votre ancien logement et à communiquer les chiffres à vos fournisseurs (électricité, gaz et eau) pour qu'ils puissent modifier vos abonnements.

Vos contrats de télécommunication. La plupart des opérateurs de téléphonie, d'Internet et de télévision (câble ou satellite) simplifient vos démarches de déménagement : il suffit de les contacter pour faire le changement. Mais attention, car votre déménagement peut avoir des conséquences sur la qualité de votre réseau téléphonique ou le débit de votre Internet.

Que se passe-t-il si je déménage hors de France ? Pour un départ à l'étranger, vous devez résilier vos contrats existants (télécommunications, énergie, assurances). Demandez à chaque organisme de vous indiquer ses conditions de résiliation. Dans certains cas, vous pourriez avoir à fournir des justificatifs pour ne pas avoir à payer de pénalités.

N'oubliez pas les formalités liées à votre ancien logement !

En déménageant dans un nouveau logement, vous en avez certainement quitté un autre. Dans ce cas, quelques formalités post-déménagement vous attendent encore afin de boucler la boucle :

  • Le relevé des compteurs d'électricité, de gaz et d'eau ;
  • Si vous vendez votre ancienne propriété : le nettoyage du logement ;
  • Si vous étiez locataire : l'état des lieux de sortie (si ce n'est pas encore fait) et la récupération de votre dépôt de garantie (généralement entre un et deux mois après le rendu des clés).

En ce qui concerne la taxe d'habitation, sachez qu'elle est due par le locataire dès lors qu'il occupe le logement au 1er janvier de l'année. Vous en serez donc redevable, même si vous avez quitté les lieux le 2 janvier ! Toutefois, il est possible de négocier avec votre ancien propriétaire pour qu'il vous en rembourse une partie (le Trésor public ne pratique aucun prorata sur ce point). La bonne nouvelle, c'est que vous n'aurez pas à payer pour votre nouveau domicile avant l'année suivante !