Globe terrestre enfant et parent

Tout ce qu'il faut savoir pour déménager à l'étranger

Partir vivre à l'étranger est toujours un projet important. Que vous décidiez de partir pour démarrer une nouvelle vie, rejoindre un être cher ou saisir une opportunité professionnelle, l'expatriation est un grand pas vers l'inconnu qu'il faut savoir préparer avec soin pour éviter les (mauvaises) surprises. Emploi, santé, logement, aspects pratiques de votre déménagement à l'étranger, démarches administratives… Voici tous nos conseils pour construire votre projet sur les meilleures bases possibles !

Partir vivre à l'étranger, ça se prépare !

Le permis de séjour et de travail. Que vous partiez seul ou en famille, avec un emploi qui vous attend à destination ou à l'aventure, un déménagement à l'étranger doit se préparer avec soin. À commencer par prendre en compte les conditions de résidence dans votre futur pays d'accueil :

  • Vous partez dans un pays de l'Union européenne (ou en Suisse) ? Vous avez le droit d'y séjourner librement et d'y travailler, sans conditions, famille comprise (si les membres de votre famille sont également européens).
  • Vous sortez de l'UE ? Consultez les règles d'installation dans le pays d'accueil (visa, permis de séjour, permis de travail) pour vous et pour tous ceux qui vous accompagnent.

Même si vous déménagez dans un pays européen, il est préférable de vous inscrire au registre des Français de l'étranger (auprès du consulat).
Si votre déménagement à l'étranger est motivé par une raison professionnelle, plusieurs statuts de travail s'offrent à vous : votre entreprise actuelle peut vous envoyer comme salarié détaché ou expatrié. Ou bien encore, elle peut vous « mettre à disposition à l'international », comme si elle vous « prêtait » à l'une de ses filiales. Mais peut-être avez-vous décidé de partir vivre à l'étranger pour chercher du travail une fois sur place ? Dans ce cas, renseignez-vous en amont sur les offres d'emploi (en consultant les possibilités de mobilité suggérées par Pôle emploi) et auprès des organismes susceptibles d'employer des Français à l'international (institutions, ONG, etc.). Toutefois, d'autres raisons peuvent vous pousser à déménager à l'étranger :

  • Des études (avez-vous finalisé votre inscription à l'école/l'université souhaitée ?) ;
  • Un stage en entreprise (avez-vous un contrat en bonne et due forme ?) ;
  • Du volontariat (par le biais du Service volontaire européen, d'une offre de volontariat offerte par une entreprise ou un organisme public, dans le cadre d'une association internationale, etc.).

Une fois les questions du séjour et du travail réglées, passons aux conseils pratiques pour vous faciliter la vie…

Déménager à l'étranger : aspects pratiques

La question du logement. Avant d'être sur le départ, vous avez besoin d'un point d'arrivée ! Si votre déménagement est pris en charge par votre employeur ou un organisme public, vous serez certainement logé (avec ou sans frais). Si ce n'est pas le cas, il est de bon ton de trouver une location avant de partir à l'étranger, sauf à pouvoir dormir chez une connaissance ou un proche le temps de dénicher votre nouveau nid douillet (à louer ou à acheter).

Au passage, vous quittez votre logement français ? En tant que locataire, les démarches sont les mêmes que pour un déménagement standard. Si vous êtes propriétaire, vous pouvez décider de vendre votre propriété ou de la mettre en location en votre absence.

Organiser son déménagement à l'étranger. Déménager au sein de l'Union européenne n'entraîne aucune démarche particulière, y compris si vous transportez littéralement votre maison sur votre dos. Par contre, si vous franchissez les limites de l'Europe, quelques formalités douanières vous attendent. Vous devrez fournir aux autorités frontalières une liste exhaustive des biens que vous emportez, ainsi que tout document détaillant votre projet de déménagement à l'étranger – contrat de travail ou de volontariat, attestation d'hébergement dans le pays d'accueil, preuve de location ou d'achat de votre logement, etc.

Si vous prévoyez une absence de longue durée, vous pourrez avoir besoin d'emporter une grande partie de vos affaires. Contactez des déménageurs professionnels pour vous faciliter la tâche, mais n'oubliez pas de comparer les devis !

Déménagement à l'étranger : quelles démarches administratives sont indispensables ?

Partir à l'étranger en toute sécurité. Un déménagement à l'international ne vous dispense pas de veiller à votre protection sanitaire et sociale. Tout dépend de votre statut :

  • Si vous êtes salarié détaché, vous conservez vos avantages liés au régime hexagonal (assurance maladie, assurance chômage, Caisse de retraite) ;
  • Si vous êtes expatrié, vous devez vous inscrire au régime propre au pays de destination. Avec la possibilité de cotiser à la Caisse des Français de l'étranger (CFE) ou de souscrire une assurance privée avec option de rapatriement (sur devis).

Sans oublier l'aspect sanitaire. En fonction du pays d'accueil, les formalités sanitaires peuvent être différentes. Dans certains pays d'Asie, par exemple, le vaccin contre la fièvre jaune est indispensable ; pour plusieurs destinations sur le continent africain, un traitement préventif contre le paludisme peut être nécessaire. Renseignez-vous auprès du ministère des Affaires étrangères (onglet « Conseils aux voyageurs ») ou sur le site de l'Institut Pasteur.

• Quelles formalités fiscales ? Qui dit déménagement à l'étranger, dit changement de résidence fiscale. Pour informer le Fisc de votre projet, contactez le centre des impôts dont vous dépendez et faites une demande de transfert de résidence fiscale dans le pays de destination. La marche à suivre vous sera expliquée dans le détail : après une première déclaration de revenus standard, vous devrez vous déclarer auprès du centre des impôts des non-résidents, seulement pour vos revenus français.

• Changement d'adresse, résiliation des contrats et suivi du courrier. Pour un déménagement à l'étranger, les démarches administratives vous obligent à signaler votre changement d'adresse à un maximum d'organismes publics, comme vous le feriez pour un déménagement en France (via ce site web). Pensez également à résilier vos contrats et abonnements – énergie, téléphone, Internet, assurances – en fournissant (si besoin) des documents attestant de la réalité de votre projet, pour éviter des frais. Enfin, n'oubliez pas de faire suivre votre courrier ! La Poste propose un service de transfert à l'étranger. Pas de devis à demander : les prix sont fonction du pays de destination et de la durée de réexpédition.

• Formalités sur place. Une fois installé, prenez contact avec votre consulat pour vous signaler et vous inscrire au registre des Français de l'étranger. Vous pourrez ainsi prendre part aux élections nationales françaises en vous rendant dans les bureaux de vote locaux.

• Et votre animal domestique ? Si vous avez prévu que votre compagnon (à quatre pattes, à plumes, à écailles) soit du voyage, pensez à vérifier les conditions d'accès des animaux dans le pays d'accueil. Avant le départ, il peut être nécessaire de vacciner toutou ou de mettre minou en quarantaine préventive.

Conduire après un déménagement à l'étranger

• Jamais sans ma voiture ! Si vous avez l'intention de partir à l'étranger au volant de votre véhicule, il est important de savoir que votre assurance auto et votre carte grise ne seront valables que trois mois après votre déménagement. Passé ce délai, vous devrez immatriculer votre voiture/moto sur place et souscrire une assurance locale. Si vous choisissez de vendre votre véhicule avant de partir, il vous suffira alors de résilier votre police d'assurance sans attendre la date anniversaire du contrat (le certificat de vente faisant foi).

• Permis national ou international ? Votre permis de conduire français est valable partout dans l'Espace économique européen (UE + Islande, Liechtenstein et Norvège), y compris en Suisse. En cas de déménagement hors-EEE, des démarches supplémentaires sont nécessaires : il vous faut demander un permis international, à présenter aux autorités locales en plus de votre document français (uniquement par courrier – formulaire à télécharger ici), car ce dernier n'est valable que trois mois. Ces formalités doivent être accomplies avant le départ.

• Et surtout : attention sur la route ! Les consignes de sécurité ne sont pas les mêmes suivant les pays. Soyez prudent et veillez à respecter les règles en toutes circonstances !