recherche papiers voiture

Les documents nécessaires pour assurer sa voiture

Pour assurer votre voiture, votre compagnie d'assurance aura besoin d'un certain nombre d'éléments. Elle devra ainsi connaître votre profil mais aussi la nature de votre véhicule. Que ce soit dans le cadre d'un achat de voiture ou d'une résiliation pour changer de compagnie, souscrire un nouveau contrat d'assurance ne peut se faire au hasard. Parmi les documents nécessaires, on retrouve le permis de conduire, le certificat d'immatriculation ainsi que le relevé d'information. Ces trois documents permettront de réaliser un calcul pour estimer votre prime d'assurance. Ensuite, naturellement, celle-ci dépendra de la manière dont vous souhaitez assurer votre véhicule, au tiers, en tous risques ou en choisissant une formule intermédiaire.

Le permis de conduire

Quel document pour assurer une voiture ? A cette question, la première réponse est tout simplement le permis de conduire. Pourquoi ? Parce que c'est une première information essentielle, d'une part pour vérifier que vous êtes bien titulaire de ce permis, d'autre part pour savoir quand vous l'avez obtenu. En effet, la date d'obtention est importante pour estimer le prix de votre contrat d'assurance, ce tarif étant différent pour les jeunes conducteurs et les conducteurs plus expérimentés. Ainsi, lors de votre demande en ligne, vous devrez fournir ce document essentiel. D'autre part, pour un contrat d'assurance auto, il est important de savoir si vous avez passé un permis de conduire classique, si vous avez opté pour la conduite accompagnée voire pour la conduite supervisée. Le permis de conduire figure donc en tête des documents nécessaires pour assurer une voiture.

La carte grise / certificat d'immatriculation

Parmi les documents pour assurer une voiture, vient ensuite la carte grise ou certificat d'immatriculation. Autre document majeur, il s'intéresse cette fois à la nature de votre véhicule. Pour obtenir ce certificat, la demande se fait uniquement en ligne depuis le 1er novembre 2017. Pour l'obtenir, il convient de fournir un certain nombre de documents qui diffèrent selon que votre véhicule est neuf ou d'occasion.

Si la carte grise figure parmi les éléments nécessaires, c'est parce les éléments tels que la marque et le modèle, la motorisation, la date de mise en circulation, la puissance fiscale, etc., sont indispensables à l'élaboration d'un devis auto. A travers ces informations, votre assureur va pouvoir estimer le prix de votre assurance auto. La puissance fiscale, si elle est élevée, pourra faire craindre que vous ne soyez incité à conduire plus vite. L'âge de votre véhicule peut déterminer la nature du contrat, assurance au tiers ou assurance tous risques. La marque et le modèle sont également essentiels dans la mesure où certaines voitures sont plus volées que d'autres, c'est le cas de la Smart ForTwo qui figure en tête des véhicules volés. La motorisation permet d'estimer le coût des réparations le cas échéant. En cas d'accident, la compagnie qui vous assure doit vous rembourser ces réparations, les voitures électriques et hybrides bénéficient d'un contrat spécifique en raison du coût élevé des pièces.

Le relevé d'information

Terminons la liste des documents pour assurer une voiture en évoquant le relevé d'information ou RI. Ce document est un incontournable puisqu'il atteste de votre comportement sur la route, un point majeur pour calculer le montant de votre prime. Le RI permet tout simplement de savoir si vous avez un comportement à risque ou non. Pour mémoire, ce document fait apparaître notamment la date de souscription de votre dernier contrat d'assurance, votre niveau de bonus/malus et le nombre de sinistres lors des 5 dernières années.

Mais ce n'est pas tout. Sont indiqués sur le relevé d'information la nature des sinistres, les dates et le niveau de responsabilité du conducteur. Grâce au RI, l'assureur peut estimer le risque. Si le bonus/malus permet de faire une première estimation selon une grille de calcul, la nature des sinistres rencontrés aura également toute son importance. En effet, un conducteur responsable du décès d'un cycliste et un conducteur ayant simplement brisé le phare d'un autre véhicule sur un parking ne pourront être considérés de la même manière.

Pire, il existe des facteurs aggravants qui peuvent engendrer une surprime, voire inciter la compagnie d'assurance à refuser de proposer un contrat. Ainsi, un conducteur ayant eu un accident parce que son taux d'alcoolémie était au-dessus de la moyenne, parce qu'il avait consommé de la drogue ou parce qu'il était responsable d'un excès de vitesse important sera mal perçu par sa nouvelle compagnie d'assurance. Le RI est donc nécessaire pour assurer une voiture dans la mesure où il permet d'évaluer le degré de risque et donc le montant du contrat.