Bien évaluer son patrimoine mobilier

Bien évaluer son patrimoine mobilier

Votre assurance multirisque habitation couvre votre patrimoine mobilier dans la limite de la valeur portée sur votre contrat. D'où l'intérêt de procéder à une estimation soignée de vos biens pour les assurer à leur juste valeur. Pour un inventaire complet et évaluer son patrimoine en toute objectivité, suivez le guide....

Le patrimoine mobilier : définition

De l'armoire à la caisse à outils… Commodes, tables, sièges, lits, rideaux …
Votre patrimoine mobilier comprend bien sûr vos meubles, les éléments fixés à demeure comme les cuisines et salle de bains intégrées, mais aussi tout ce qui rend votre intérieur cosy : tapis, rideaux, lampes, tableaux, chaîne hi-fi, télé, ordinateur, tablette, portable et électroménager. Il s'étend au matériel de loisirs, de sport, de bricolage, aux instruments de musique, à votre perceuse, sans oublier le contenu de vos placards : vêtements, chaussures, vaisselle, disques, livres, CD, jouets d'enfants… En clair : de votre armoire normande, à votre caisse à outils en passant par la poussette de votre dernier-né, votre patrimoine mobilier est tout ce que vous emmèneriez avec vous si vous deviez déménager.

Vos objets précieux.
Ils font partie intégrante de votre patrimoine mobilier et vous devez donc en tenir compte dans votre estimation, en prenant appui – surtout s'il s'agit d'œuvre d'art ou d'objets précieux – sur les certificats d'authenticité qui vous ont été délivrés, les factures, ou encore les expertises. Il s'agit de vos bijoux et objets en or, platine ou argent massif, de vos pierres précieuses montées en bijoux, de vos peintures, meubles anciens, collections, instruments de musique de valeur… Ils sont généralement garantis dans la limite d'un montant ou d'un pourcentage de la valeur des capitaux mobiliers défini dans votre contrat d'assurance. Si vous détenez des biens de plus grande valeur, vous devrez souscrire un contrat spécifique, élaboré au vu d'une expertise.

Ce qui n'est pas couvert.
Les espèces, les billets de banque, vos titres et vos lingots ne sont pas couverts par votre multirisque habitation. Vos animaux ne sont pas considérés comme des biens mobiliers. Ils sont couverts par votre garantie de responsabilité civile ou éventuellement par une assurance chien-chat. Pas plus que les véhicules terrestres à moteur entreposés dans votre garage (auto, mini moto, scooter, tondeuse autoporteuse) soumis quant eux à une obligation d'assurance automobile.

L'inventaire complet de vos biens mobiliers

Pièce par pièce.
Recensez tous vos biens, c'est le moyen le plus efficace d'évaluer votre patrimoine mobilier. Vous pouvez vous aider en téléchargeant sur le Web un formulaire d'inventaire, ou encore en établissant un plan détaillé de votre habitation, avec pour chaque pièce une liste à cocher ligne à ligne de tout ce qui peut s'y trouver : lit, tapis, effets personnels, équipements… Car de la cave au grenier et du salon au garage, vous allez devoir procéder à un inventaire soigné de tous vos biens.

Ni trop, ni trop peu.
Ne sous-estimez pas la pendule à coucou héritée de votre grand-mère et d'une manière générale l'ensemble de votre mobilier. Ne le surestimez pas non plus. Pour la plupart des biens d'usage courant qui peuvent être remplacés à l'identique, vous pouvez prendre leur valeur à neuf. En sachant que pour vos appareils électroménagers, hi-fi, télé, ordinateur, une dépréciation d'environ 10 à 20 % par année d'ancienneté doit être déduite. Pour des biens qui ne sont plus fabriqués ou pour les pièces uniques, c'est leur valeur marchande que vous devez retenir, comme pour les biens précieux. Il faudra donc vous référer aux prix pratiqués sur le marché de la revente et en cas de difficulté, consulter des professionnels. Vous pouvez également déposer une liste de vos biens chez votre notaire en vue d'une future succession.

N'oubliez rien.
Tout ce qui vous appartient est à prendre en considération. Les biens qui se trouvent dans le domicile assuré (habitation principale, résidence secondaire, logement d'étudiant de votre enfant...) comme ceux que vous transportez fréquemment (appareil photo, ordinateur portable...). Dans tous les cas, si vous ne parvenez pas très bien à apprécier la valeur de votre patrimoine mobilier, il reste la solution « forfaitaire » : comptez le nombre de pièces que vous habitez (dépendances comprises), et estimez que vos biens valent entre 6 000 et 9 000 € par pièce.

3 conseils pour l'évaluation de votre patrimoine mobilier

Ni plus ni moins.
La valeur que vous attribuez à votre patrimoine mobilier détermine le montant de votre cotisation, mais aussi le plafond de l'indemnité que vous recevrez en cas de sinistre ou de vol.

Une liste en images.
Pour vous aider à les recenser et surtout pour justifier qu'ils étaient dans votre domicile, prenez en photo tous vos biens et en plan large afin de reconnaître votre pièce si un expert se déplace.

Révision.
L'évaluation de votre mobilier n'est pas définitive, car la valeur de vos biens évolue. Au fil des années, vous avez pu acquérir du nouveau matériel, du mobilier de valeur, ou créé une surface supplémentaire à votre logement… Pensez à réévaluer vos biens et à prévenir votre assureur.