expert assurance

L'expert en assurance : quel est son rôle ?

L'expert en assurance est la personne la plus importante dans tout processus d'indemnisation des sinistrés. En effet, c'est à lui que revient la lourde décision d'estimer le montant des dommages et d'indemniser ou non les personnes, les foyers ou les personnes qui ont été victimes d'un sinistre.

Quel est le rôle d'un expert en assurance ?

L'expert en assurance est un professionnel qui peut se spécialiser dans un univers en particulier comme les secteurs de l'automobile, l'industrie, le bâtiment, les transports, la médecine, l'agriculture, l'art et bien d'autres encore. La mission de cet expert est :

  • D'identifier les biens endommagés ;
  • D'identifier les biens volés ;
  • De déterminer les circonstances du sinistre ;
  • De décrire les dommages ;
  • De chiffrer l'ampleur des dommages ;
  • D'évaluer la vétusté des biens ;
  • De préconiser des mesures conservatoires (le cas échéant) ;
  • De préconiser les modalités de remise en étant des biens endommagés.

Après un sinistre, un expert en assurance est mandaté par la compagnie d'assurance qu'il représente pour enquêter sur les circonstances dans lesquelles s'est produit ledit sinistre. À partir de ses observations, l'expert définit les causes et les circonstances de l'incident. Par la même occasion, il estime le montant des dommages subi par l'assuré. Dans le jargon de l'expertise d'assurance, cette opération est connue sous le nom de « travail de terrain ».

Les tâches d'un expert d'assurance ne s'arrêtent pas au travail de terrain. Ce professionnel se charge également de la rédaction des rapports de ses expertises, de calculer le montant de la prise en charge du préjudice et, le cas échéant, de négocier avec les assurés les propositions qui sont mises à leur disposition.

L'expert en assurance possède des connaissances techniques très approfondies en matière de droit des assurances et aussi en termes d'indemnisation. Comme les sinistres le mettent au-devant d'une situation différente à chaque fois, l'expert en assurance doit s'efforcer d'être objectif dans sa tâche.

Qui peut désigner un expert assurance auto ?

En premier lieu, c'est la compagnie d'assurance auprès de laquelle est affilié l'assuré qui mandate l'expert assurance auto. L'assuré peut également faire appel à un expert s'il se considère lésé durant la première expertise. D'usage, l'expert désigné par l'assuré n'est pas le même que celui qui a été assigné par l'assureur. Lorsque l'affaire est portée devant le juge, ce dernier peut demander l'assignation d'un troisième expert pour effectuer une mission d'expertise judiciaire.

Lorsque les experts qui ont été désignés par l'assuré et l'assureur ne parviennent pas à trouver un accord, un troisième expert est mandaté pour effectuer une tierce expertise. Ses honoraires ainsi que les frais de désignation seront partagés à parts égales entre l'assuré et l'assureur.

La loi mentionne que l'expertise est obligatoire en assurance dommages ouvrages ou lorsque le sinistre est dû à une catastrophe d'origine technologique, mais uniquement lorsque le montant des dommages surpasse un certain plafond. L'expertise est aussi impérative lorsque l'estimation de gré à gré est impossible à réaliser, tout spécialement pour les cas où l'assuré refuse les propositions d'indemnisation de l'assureur. Dans la mesure du possible, l'assuré doit remettre à l'expert toutes les pièces justificatives (factures d'achats, bons de garanties, actes notariés) qui lui permettront d'évaluer les biens endommagés.

Contester un rapport d'expertise : comment ?

Il est tout à fait possible de contester un rapport d'expertise. L'assuré a le droit de demander que le rapport de l'expert lui soit remis afin d'en connaître les détails. Si les conclusions de l'expert ne le satisfont pas ou si l'assuré estime que le montant qui lui est dû est insuffisant, il peut demander la tenue d'une contre-expertise.

Pour ce faire, l'assuré devra envoyer une lettre en recommandée avec accusé de réception (LRAR) à l'assureur dans laquelle il aura précisé la volonté de faire une contre-expertise. Il est important de justifier les raisons de cette demande dans cette lettre. Ensuite, l'assuré pourra faire appel à un expert de son choix, qui se chargera à son tour d'évaluer les dommages, mais en présence de l'expert de l'assureur. La contre-expertise est aux frais de l'assuré. Les tarifs de cette prestation varient en fonction du cas qui se présente.