franchise assurance

Tout savoir sur la franchise d'assurance

Bien connaître son contrat d'assurance auto est essentiel pour comprendre les modes de remboursements et les éléments que les compagnies d'assurance prennent en compte. Parmi les points les plus flous figure la franchise. Découvrez dans ce dossier les informations essentielles sur ce sujet.

Qu'est-ce que la franchise automobile ?

Par définition, il s'agit de la somme d'argent que la compagnie d'assurance ne remboursera pas à son client. La franchise s'applique si ce dernier est victime d'un accident dont il est le responsable ou si l'auteur de l'accident n'a pas été identifié. En revanche, aucune franchise ne sera appliquée si l'assuré est considéré comme non responsable lors du sinistre. Si les deux entités ont des parts de responsabilité dans l'accident, l'assureur divisera la somme en deux.

Signalons que le montant en question peut varier en fonction du type de dommage : bris de glace, incendie du véhicule, collision avec une autre voiture, etc… et du contrat. Ce dernier doit contenir le montant de franchise assurance auto exprimé soit en euros, soit en pourcentage. Dans certains cas, la compagnie peut combiner les deux. Pour choisir une formule adaptée à ses besoins, il parait logique d'essayer de connaître les alternatives disponibles.

Les différents types de franchise

En assurance, il existe trois sortes de franchises : fixe, relative ou proportionnelle. Depuis quelques années, les assureurs proposent surtout une franchise fixe qui permet à l'assuré de savoir exactement ce qu'il devra payer en cas d'accident responsable. Une façon d'être transparent avec les clients…

  • La franchise fixe, appelée aussi absolue. Il s'agit de la formule la plus courante, exprimée en euros. Elle signifie que la compagnie d'assurance verse une indemnisation à son client si l'accident engendre des frais plus élevés que le montant de la franchise. A contrario, l'assuré perdra sa franchise si le montant du dommage est plus petit que celle-ci décrite dans le contrat d'assurance.
  • La franchise relative. La compagnie d'assurance indemnise son client en totalité si le montant des dégâts dépasse celui de la franchise. Très souvent, les assureurs la proposent en contrepartie d'une diminution de prime d'assurance.
  • La franchise dite proportionnelle. Elle est surtout utilisée dans les contrats d'assurance pour les professionnels. L'assuré prendra à sa charge une part proportionnelle du sinistre.

Beaucoup de compagnies d'assurances proposent également de choisir sa franchise, ce qui permet de faire varier son tarif : plus la franchise est élevée, plus le tarif baisse. Et pour les parents qui ont des enfants en âge de conduire, ils se trouveront confrontés à la franchise jeune conducteur, souvent élevée !

Comment calculer la franchise ?

Le calcul est différent en fonction du contrat choisi. Dans le cas d'une franchise fixe : prenons un exemple sur un assuré qui a une franchise d'assurance auto de 200 euros. Il a subi un sinistre qui a engendré un dommage de 1 000 euros. Dans ce cas, l'intéressé aura une indemnité de 800 euros. Celle-ci correspond à la différence entre le montant du dégât et la somme convenue dans le contrat.

Par contre dans le cas d'une franchise proportionnelle, Certains acteurs de l'assurance priorisent le pourcentage pour définir le montant à verser sur le compte de l'assuré. Concrètement, suite à un accident, les frais occasionnés sont de 1 000 euros. L'assuré a opté pour un taux de franchise de 10%. Il percevra une indemnité de 900 euros.

Comment opter pour la bonne formule ?

Avant de souscrire à une offre d'assurance, il est primordial de vérifier le type de franchise d'assurance proposé. En règle générale, l'assuré peut avoir le choix entre plusieurs types de forfaits :

  • Le premier comprend un montant de franchise très important, mais une cotisation faible qui peut être mensuelle ou annuelle.
  • Le deuxième permet de bénéficier d'un contrat avec une franchise peu élevée, mais une cotisation haute.

Pour information, chaque assureur fixe son propre montant de franchise.

A savoir qu'il existe des compagnies qui proposent une assurance sans franchise. Mais le tarif est souvent élevé aussi ! A l'assuré de faire le bon choix. En amont de la prise de décision, le propriétaire du véhicule doit également analyser plusieurs éléments : le type du véhicule, le trajet effectué, les risques d'accident… En fonction de ses besoins, il optera pour la formule appropriée.