detecteur de fumée obligatoire

Les détecteurs de fumée obligatoires en 2015

Depuis le 8 mars 2015, tous les logements français doivent être équipés d'un détecteur de fumée.

La loi Morange (n°2010-238 du 9 mars 2010) imposant l'installation de ce type d'appareil a pour objectif de réduire de 50 % le nombre d'incendies domestiques en France. Et concrètement, que faut-il faire ?

Pourquoi est-il obligatoire d'installer un détecteur de fumée ?

1 INCENDIE DOMESTIQUE TOUTES LES 2 MINUTES

En France, on dénombre 1 incendie domestique toutes les 2 minutes provoquant chaque année 800 décès et 10 000 blessés, alors que seuls 20 % des habitations françaises sont équipées de détecteurs de fumée.

-50% d'incendie

L'objectif de la loi Morange est de réduire de 50 % le nombre d'incendies en France, à l'instar de qui a été fait avec succès ailleurs, en Norvège, au Canada, au Royaume-Uni...
En effet dans ces pays, près de 9 foyers sur 10 sont équipés d'un détecteur et le nombre de décès dans les incendies d'habitation et le nombre d'incendies nécessitant l'intervention des pompiers ont été fortement réduits.
Souvent, ce n'est pas le feu, l'auteur des décès mais les fumées difficiles à respirer…

Qui doit l'installer ?

qui doit installer le detecteur ?

Vous êtes propriétaire occupant : c'est à vous d'acheter et d'installer le détecteur de fumée dans votre logement.
Vous êtes locataire : c'est au propriétaire de fournir le détecteur ou de vous le rembourser. La pose est théoriquement à la charge du propriétaire mais peut très bien vous être déléguée. Par ailleurs, le locataire doit veiller à son bon fonctionnement et à son entretien. Il en va de sa vie…
Vous êtes propriétaire non occupant et votre logement n'est pas loué : vous devez fournir et installer vous-même le détecteur.

Comment choisir son détecteur de fumée ?

comment choisir le detecteur ?

Les deux éléments à bien vérifier avant d'acheter un détecteur de fumée sont la présence de la certification CE et de la norme européenne NF EN 14604. Cela vous garantit une alarme d'au moins 85 dB(A) à 3 mètres, une durée de vie des piles d'au moins 1 an, la présence d'un bouton de test permettant de vérifier le bon fonctionnement de l'appareil ainsi qu'un indicateur de piles faibles.

Pour les personnes malentendantes, vérifiez bien que le détecteur émette également un signal lumineux et/ou vibrant.

Le DAAF (détecteur avertisseur autonome de fumée) doit également comporter le nom ou la marque du fabricant ainsi que son adresse et la désignation du modèle du produit.

Les détecteurs de fumée peuvent également être intégrés à des systèmes de télésurveillance plus complets protégeant à la fois des intrusions et des incendies.

Attention aux arnaques et aux contrefaçons, car en plus de vous faire extorquer de l'argent, les conséquences peuvent être considérables si l'appareil ne fonctionne pas.

Où et combien en installer ?

zone de sommeil zone cheminée

Nous recommandons l'installation du détecteur de fumée au plafond, au centre de la pièce, de préférence dans les chambres ou le séjour ou à proximité (couloir, escalier) et d'installer au moins un détecteur par étage.

Plus le détecteur sera proche des zones de sommeil, plus rapidement les personnes endormies seront alertée d'un début d'incendie. Car 70 % des incendies mortels ont lieu la nuit.

Veillez à ne pas installer de détecteur dans des endroits humides ou poussiéreux, dans la cuisine ou à côté d'une source de chaleur (cheminée, radiateur, four…) ou d'une source d'air froid (climatisation, ventilation, fenêtre...) car les fausses alertes seraient trop nombreuses.

Comment entretenir votre détecteur de fumée?

batterie detergeants

Vous devez vérifier régulièrement le bon fonctionnement du détecteur et changer les piles dès qu'un signal sonore vous indique leur faiblesse (signal différent de l'alarme).

Il est recommandé de le dépoussiérer à l'aide d'un plumeau, mais n'utilisez jamais de produit détergent ou de pulvérisateur. En cas de travaux de peinture, nous vous invitons à le protéger et surtout ne pas le peindre.