10 idées pour occuper les enfants en voiture

Petits comme grands trajets peuvent devenir "rock'n roll" lorsque les enfants ne sont pas d'humeur ! Le solo de bébé peut même devenir un concert quand toute la famille se met au diapason. Si les heureux propriétaires de monospaces et autres voitures à banquette arrière surélevée peuvent toujours occuper les enfants en leur montrant le paysage, les autres sont condamnés à leur décrire ce qu'ils ne voient pas, engoncés qu'ils sont dans leur siège auto. Néanmoins, même en monospace, lorsque la ressource paysage ne fait plus son effet, il est nécessaire de trouver d'autres idées. Voici quelques petits conseils.
1

Les comptines

Pour trouver des idées de jeux, pourquoi ne pas se plonger dans ses souvenirs de jeunesse. Les années 80 ou 90 n'avaient pas encore apporté la vidéo personnelle à la demande ! Les grands départs se faisaient donc au rythme des comptines pour les plus petits. Un petit livre avec CD emprunté à la bibliothèque avant les vacances est d'une aide précieuse., iIl permettra de se remémorer les paroles de « L'araignée Gipsy » ou de « Jean Petit qui danse ». Pourquoi ne pas proposer un concours de comptines familiales. Même les plus petits ont une imagination débordante et une simple poubelle croisée en chemin pourra être le point de départ pour pousser la chansonnette.

2

Les chansons

Les comptines ne sont plus ce qu'elles étaient avec le CP ou la sixième qui se profilent ? Qu'à cela ne tienne, The Voice et autres émissions mettant en scène des chanteurs en herbe sont un sujet inépuisable de divertissements. Avant le départ on prendra simplement soin de se renseigner sur ce que la petite famille est susceptible de chanter… et d'élargir la sélection sur des valeurs sûres, sait-on jamais !

3

Le coloriage

Si les tablettes pour dessiner sont souvent l'apanage des monospaces. Il est toujours possible de trouver un petit support rigide à poser sur les genoux pour colorier. C'est l'activité idéale pour l'autoroute. A la différence du dessin, les petits chaos ne déclencheront pas des crises. Attention quand même, trop de concentration sans regarder l'extérieur peut rendre malade.

4

La console

Certes, on la connaissait déjà au 20e siècle, mais elle a fait tellement de progrès ! Visionnage de films, jeux en réseaux ou même lecture de livres électroniques, la console moderne (ou la tablette), permet de faire à peu près tout. Nul besoin de développer donc, sinon qu'il peut être judicieux de la réserver aux grands trajets et de ne la sortir qu'en cas de nécessité absolue.

5

Le DVD ou la vidéo

L'heure de la vidéo à la demande est arrivée même dans nos voitures personnelles ! Tout comme la console, il est nécessaire de développer une stratégie familiale pour occuper les enfants par ce biais. Pour ne pas rendre la vidéo systématique, il est possible de calculer le temps de trajet jusqu'à destination et de débuter un film juste au bon moment. La vidéo peut être pratique notamment dans les embouteillages. On ne voit pas passer le temps et les petites envies pressantes peuvent être oubliées au détour d'une scène haletante !

6

Les jouets

Voilà une valeur sûre concernant les enfants en voiture. Emmener quelques jouets, permet de ne pas couper tant que cela la vie à la maison de celle des trajets. On évitera bien sûr les jouets guerriers ou ceux qui permettent de lancer des projectiles pour d'évidente raison de sécurité. L'heure de la sélection peut aussi être une bonne manière d'occuper toute la famille lors des préparatifs. On troquera le : "attend je suis occupé" par un "as-tu préparé tes jouets pour le voyage ?"

7

Les jeux de table

De 7 à 77 ans les jeux de table sont une valeur sûre. Les versions "mini" et aimantées sont bien pratiques en cas de freinage brutal pour éviter les petits drames familiaux ! La magie du voyage est aussi l'occasion de renouer avec des jeux qui sont parfois délaissés en temps normal… Vive les petits chevaux. Par rapport à du coloriage ou de la lecture, la concentration est moindre, voici donc une activité parfaite pour les petits êtres sensibles.

8

Bébé dort

Bébé est si mignon, mais en voiture un peu moins. Eh oui, passées les heures de sieste, le voyage dos à la route est un peu rébarbatif, d'autant plus à six mois révolus. Pour éviter les grosses crises de larmes, pourquoi ne pas adapter les horaires de voyage à ceux du bout de chou. Plutôt ingénieux, d'autant que les deux à trois heures de siestes récurrentes correspondent justement au temps de conduite consécutif conseillé par la sécurité routière. On arrivera moins vite à destination, mais ce sont les plaisirs de la famille. Lors des pauses, on en profitera pour donner à manger à bébé ou faire un petit tour en poussette.

9

Les plus grands s'amusent

La pause pipi est aussi d'une efficacité redoutable avec les plus grands. On court, on saute, mais on voit aussi des choses qui peuvent être exploitées une fois le retour en voiture. "Papa, maman c'est quoi un tractopelle, pourquoi le monsieur il regonflait sa route, pourquoi il y avait des vaches de toutes les couleurs, pourquoi aujourd'hui on mange des sandwichs, etc." Autant de sujet sur lesquels rebondir.

10

Le petit plus : le jeu des camions

Une file de camion sur la voie de droite ? C'est l'occasion de sortir le dernier as du chapeau en proposant à toute la famille de deviner la marque ou la couleur du tracteur et de compter les points.