moyen de paiement vente voiture

Espèces, virement, chèque de banque… Quel moyen de paiement pour la vente d'une voiture ?

Ça y est, vous avez trouvé un acheteur pour votre voiture d'occasion ! Rapidement, la question du règlement se pose. Faut-il accepter de se faire payer une voiture en espèces ? Et si vous refusez le paiement en liquide, devez-vous conclure votre vente de voiture par un virement ou un chèque de banque ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque option ? Quel type de versement est le plus sécurisé ? Voici tout ce qu'il faut savoir pour garantir le bon déroulement de votre vente de véhicule, et vous assurer de ne pas rester sans argent et sans voiture !

Paiement en liquide d'une voiture d'occasion : quels sont les risques ?

Le paiement en liquide pour une voiture d'occasion n'est pas limité, du moins si la transaction concerne des particuliers (personnes physiques). Le plafond de 3 000 euros ne concerne que les professionnels. Vous pouvez donc librement choisir ce mode de règlement, ou l'accepter si votre acheteur le propose.

Se faire payer une voiture en espèces : les risques. Pour autant, le versement d'argent liquide appelle la plus grande prudence. En effet, vous n'avez pas envie de vous rendre compte un peu trop tard que les euros de votre vendeur sont faux ! L'idéal, c'est donc de conclure votre transaction directement dans votre agence bancaire, afin que les billets soient immédiatement contrôlés et déposés sur votre compte. Ainsi, aucun risque.

En tout état de cause, ne transmettez jamais les clés du véhicule et la carte grise sans avoir sécurisé votre vente ! Et si votre acheteur vient d'un autre pays que la France, soyez clairs sur le fait que vous souhaitez être payé en euros.

Le choix d'un chèque de banque pour l'achat d'une voiture : sécurité maximale

Un règlement par chèque est acceptable dans le cadre d'un achat professionnel, si vous avez décidé de vendre votre voiture à un garagiste, à un concessionnaire ou à un ferrailleur.

Par contre, un chèque classique n'est pas recommandé si votre vente de véhicule d'occasion concerne un particulier. C'est qu'il est aisé de produire un chèque « en bois », c'est-à-dire sans provision ! Et vous ne pourrez repérer la fraude que bien trop tard, compte tenu du délai nécessaire pour toucher le montant indiqué.

Les avantages d'une assurance auto en ligne

Pour les internautes, l'avantage majeur de souscrire des contrats d'assurance auto est leur prix avantageux. Le prix constitue dans l'acte d'achat un argument incontournable. C'est le premier critère qui incite à souscrire une assurance en ligne.

Le chèque de banque est un mode de règlement préférable. Ce chèque est émis directement par la banque de l'acheteur et le montant est immédiatement débité, ce qui permet d'éviter l'absence de provision. Cette sécurité explique que le chèque de banque d'achat soit une solution prisée dans le cadre de l'achat d'une voiture d'occasion. Toutefois, pour un maximum de sécurité, demandez au payeur de vous fournir le numéro du chèque afin de pouvoir vérifier, auprès de sa banque que celle-ci est bien l'émettrice. Pensez également à consulter l'original de la carte d'identité de votre acheteur, par prudence. Et réclamer un justificatif de domicile ne coûte pas plus cher !

Notez que le paiement par chèque (de banque ou non) ne fonctionne pas si votre acheteur se trouve hors de France.

Paiement d'une voiture par virement bancaire : une solution équilibrée

Le paiement d'une voiture par virement bancaire est le mode de versement privilégié si votre acheteur est un professionnel (concessionnaire, garagiste, ferrailleur ou courtier automobile). Dans ce cas de figure, bien sûr, se faire payer une voiture en espèces est hors de propos, compte tenu de l'obligation qu'a le professionnel de déclarer la transaction. Et contrairement au chèque bancaire, qu'il faut déposer en personne et qui met un certain temps pour être enregistré, le virement est très rapide. En quelques jours, vous pourrez vérifier en ligne que le montant en euros a bien été versé sur votre compte.

Une transaction entre particuliers se fait rarement par virement bancaire. Toutefois, il n'est pas impossible que votre acheteur vous propose ce moyen de règlement. Pour autant, prenez vos précautions : demandez à ce que le versement soit fait en amont, et ne remettez les clés et les papiers du véhicule qu'après avoir eu la certitude que l'argent a bien été crédité.

Néanmoins, le paiement d'une voiture par virement bancaire n'est pas sans risque. Surtout s'il s'agit d'un achat réalisé par un particulier. Car un virement peut être fait depuis un compte sur lequel des chèques volés ont été déposés, ce qui pourrait conduire à l'annulation du versement – une fois qu'il sera trop tard ! Pour vous protéger, exigez de voir l'original de la carte d'identité de votre acheteur et demandez à votre banque de vérifier son numéro de compte. Cela ne vous garantira pas une transaction sécurisée à 100 %, mais ce sera mettre un maximum de chances de votre côté !

Attention : si votre vente se conclut hors de France, faites une demande pour être payé en euros et attendez que l'argent soit crédité sur votre compte bancaire avant de remettre votre véhicule. Les fraudeurs n'hésitent pas à présenter de faux avis de virement !

De nouveaux outils de paiement sécurisés : l'avenir de la transaction !

Des solutions innovantes se proposent de faciliter votre transaction. Si vous n'aimez aucune des options précédentes, pourquoi ne pas opter pour la technologie ? Des acteurs comme PayCar Depopassou ont lancé des services de sécurisation adaptés spécifiquement aux transactions automobiles entre particuliers. Le concept est simple : l'argent versé par l'acheteur est bloqué sur un compte, et vous le touchez une fois la transaction achevée, par virement bancaire, en fournissant un code. En attendant, les fonds sont pleinement sécurisés.

L'avantage, c'est que l'identité et les coordonnées bancaires des deux parties sont passées au peigne fin. L'inconvénient, c'est que ce service a un prix : de 50 à 80 euros, suivant les cas. À partager entre l'acheteur et vous-même !