comment protéger votre habitation ?

Vol, incendie, inondation : comment protéger votre habitation ?

Vous ne serez jamais assez prudent pour protéger votre famille et vos biens des périls qui menacent votre habitation et ceux qui y vivent. Le vol, l'incendie, l'inondation et les dégâts des eaux figurent au hit-parade des risques malheureusement courants contre lesquels vous devez vous prémunir. Bien protéger sa maison contre les cambriolages est désormais plus facile avec les nombreux systèmes de surveillance et leurs applications mobiles ainsi que la domotique qui permet d'améliorer le confort. Mais rien ne vaut de bonnes habitudes pour se protéger des accidents quotidiens et sécuriser votre habitation : découvrez nos conseils…

Protéger sa maison contre les cambriolages

Bien connaître le risque.
En France, c'est environ un cambriolage toutes les 2 minutes qui est commis chaque jour. Autant savoir que les pavillons, les maisons isolées, les rez-de-chaussée, les derniers étages, les accès faciles (balcons, garages), les périodes de vacances sont tout particulièrement appréciées des cambrioleurs qui, paradoxalement, opèrent le plus souvent en plein jour, en passant tout bêtement par… la porte d'entrée.
Ce qu'ils recherchent ? L'argent, les bijoux, les télévisions, les portables, tablettes, caméscope, appareil photo, les cuirs, et grosso modo tout ce qui se dévalise aisément. Dès lors, l'essentiel de votre protection antivol consiste à leur compliquer la tâche. La meilleure solution de protection contre le vol : en mettant dans un abri sûr (coffre-fort, banque…) ce que vous ne voulez pas voir disparaître (espèces et objets de valeur). En simulant votre présence à l'intérieur, même pour une courte absence. En protégeant efficacement votre logement par une porte blindée.

La protection « mécanique ».
Clôtures, grilles, murets, portes blindées, serrures de sûreté, volets et barreaux aux fenêtres, vitre anti-effraction… C'est la combinaison de différents dispositifs – dont certaines solutions sont obligatoires pour faire jouer votre garantie d'assurance vol – qui optimise votre dispositif de protection. Le mécanisme de fermeture de vos portes, fenêtres, portail et baies est un élément important de ce dispositif. Optez de préférence pour un matériel labellisé NFA2P répondant à des critères de fiabilité, et choisissez pour l'installer une entreprise compétente et reconnue.

Télésurveillance : l'anti-intrusion.
Bien adaptée à la protection d'une maison individuelle, la télésurveillance a pour principale vertu de maintenir les cambrioleurs à distance de chez vous, ou pour le moins de les dissuader d'y pénétrer. Facile à installer, et généralement discrète, cette solution de surveillance électronique permet de détecter une intrusion à l'intérieur de votre habitation et de déclencher une alerte. Il peut s'agir d'une simple installation de détection, d'un service à distance relié à un centre de télésurveillance ou encore d'un service de télé sécurité prévoyant le déplacement d'un personnel spécialisé en cas d'alarme. Désormais, tous ces systèmes ont également des applications mobiles permettant de surveiller votre logement à distance et même de voir votre voleur si vous avez opté pour des caméras !

Le home-jacking.
Cette nouvelle technique de vol est aujourd'hui très courante. Elle consiste à vous déposséder de vos clés de voiture ou d'appartement en un temps record ! Les voleurs repartent avec votre voiture sans effraction. Vous devrez également changer les serrures. Ils agissent surtout la nuit mais désormais n'hésites pas à venir également dans la journée même en votre présence. Quelques astuces : veillez à ranger ou à ne pas laisser en évidence vos clés ou votre sac à main, mesdames chez vous. Si vous vous absentez, songez à ne jamais laisser voir cette absence (courrier débordant de la boîte à lettre, message d'absence sur votre répondeur), fermez toutes les issues, ne cachez pas vos clés à l'extérieur (sous le paillasson, ou dans un pot de fleurs…), ne laissez jamais de mot d'absence sur votre porte, même si vous êtes parti faire une course. Evitez de mettre les photos et vos dates de vacances sur les réseaux sociaux… Les cambrioleurs y sont aussi !

Prévention et protection contre l'incendie

Les détecteurs de fumée.
Ils sont obligatoires dans les lieux d'habitation à usage privé depuis le mois de mars 2015. Le texte de loi précise que chaque habitation à usage résidentiel doit être équipée d'au moins un détecteur de fumée normalisé. L'obligation d'installation incombe aux propriétaires. Ils doivent aussi en assurer la maintenance et notifier cette installation à l'assureur avec lequel ils ont conclu un contrat garantissant les dommages incendie. Sa fonction est de vous alerter, grâce à une alarme sonore de la présence anormale de fumée ou d'un éventuel départ de feu. Utile la nuit, quand tout le monde dort… Toutefois, ce type de détecteur de fumée n'est efficace que si vous êtes présent sur les lieux. Le best, serait de vous équiper d'un détecteur de fumée interconnecté à un organisme de télésurveillance ou d'avoir une application mobile qui vous alerte en temps réel.

L'extincteur.
N'est pas sapeur-pompier qui veut ! Un extincteur ne permet d'éteindre qu'un début d'incendie ou du moins d'en limiter l'extension, pas plus. Au-delà, ce sont aux pompiers qu'il faut faire appel sans attendre. Il existe cinq catégories de feux. Vous trouverez donc 5 extincteurs différents. Mais souvent les professionnels vous en recommanderont un, voire deux qui s'adaptent chez les particuliers. Les autres concernent surtout les entreprises ou des bâtiments avec des matériaux particuliers. Prenez conseil avant d'effectuer un achat et sachez qu'il faut les faire contrôler tous les ans.

extincteur

Autres moyens de protection.
Il existe d'autres produits tels que la couverture anti-feu, qui peut vous aider à protéger vos proches et votre habitation des incendies domestiques. Elle permet d'éteindre un départ de feu dans la maison, et principalement dans la cuisine (sur une friteuse par exemple). C'est donc dans la cuisine que vous l'entreposerez de préférence. Mais le meilleur moyen de vous protéger contre l'incendie domestique est encore la prévention.
Attention donc :

  • à l'huile sur le feu – ne versez jamais d'eau dessus !
  • à votre chaudière à gaz : à faire vérifier par un professionnel une fois par an.
  • aux radiateurs : ne les couvrez jamais de vêtements ou de serviettes.
  • aux ampoules halogènes : vérifiez bien qu'il existe une grille de protection de l'ampoule et que la lampe ne se trouve pas en contact avec des tissus.
  • à la cigarette ou aux bougies mal éteintes.
  • aux surcharges électriques sur les multiprises : elles font fondre les gaines de protection.
  • à vos jeunes enfants enfin : ne les laissez jamais seuls chez vous, et ne laissez jamais d'allumette, de briquet et autres produits inflammables à leur portée.

Pour en savoir plus : une mine d'infos et de conseils sur attention-au-feu.fr et sur le site du ministère de l'intérieur.

Votre cheminée.
Prenez soin de votre insert ou cheminée : ramonez-les tous les ans et conservez la facture ou le certificat. Il vous sera demandé par votre assureur en cas d'incendie provoqué par un feu de cheminée. Faites vérifier régulièrement vos appareils de chauffage par un professionnel, équipez-vous de matériels de sécurité et prévoyez un dispositif d'évacuation. Protégez-la d'un pare-feu si elle est ouverte pour éviter les étincelles et donc un départ de feu si vous avez des magazines qui trainent…

Dégât des eaux / inondation : anticiper pour mieux se protéger

degat des eaux

Bien connaître le risque.
Votre assurance habitation couvre les dommages causés accidentellement par l'eau à votre logement et aux biens qui s'y trouvent. Sachez toutefois qu'il y a une différence entre l'inondation et les dégâts des eaux. Les débordements de votre machine à laver, de votre lave-vaisselle ou de votre baignoire ; les infiltrations, les fuites de canalisations, et d'une manière générale toutes les fuites de liquides survenant dans votre habitation, sont des « dégâts des eaux » et seront donc couverts par la garantie du même nom. En revanche, tout débordement consécutif à un événement « naturel », comme le débordement d'un cours d'eau ou une tempête, sont considérés comme une inondation, et les dommages subis seront couverts par votre garantie « catastrophes naturelles ».

Que d'eau, que d'eau !
Bien entendu, si vous habitez une zone inondable ou soumise régulièrement au risque d'inondation (pluies diluviennes, tempête…), prenez conseil auprès de votre mairie sur les moyens d'anticiper un sinistre et de sauvegarder vos biens et vos proches. Consultez également l'annuaire des sites relatifs aux « risques majeurs » et à leur prévention.

Inspection générale.
Une fuite « qui goutte », c'est 4 l d'eau à l'heure soit près de 700 l au bout d'une semaine ! D'où la nécessité non seulement de contrôler votre consommation d'eau sur vos factures, l'état de vos conduites, mais de vous préoccuper aussi de la couleur de l'eau qui sort de vos robinets. Jaune ou brunâtre, elle est peut être le signe qu'une canalisation rouille de l'intérieur et menace à terme de se percer. Surveillez encore l'étanchéité des joints autour des douches et baignoires, et prenez garde aux taches d'humidité qui apparaissent aux murs et plafonds, elles pourraient indiquer une fuite dans une canalisation encastrée. Surveillez les enfants qui aiment jouer avec l'eau (et aussi avec le feu), et coupez l'eau de votre habitation lorsque vous vous absentez pour plusieurs jours.

Travaux d'hiver.
Le gel peut causer des dégâts très importants. Songez à isoler ou vidanger les canalisations exposées au gel, notamment celles conduisant à un point d'eau dans un mur extérieur ou au jardin. Pensez également à protéger votre lave-linge s'il est installé dans un local non chauffé. Et si vous partez en vacances d'hiver, en coupant tout chauffage chez vous, pensez au retour à vidanger les installations d'eau et de chauffage central.

Matériels bien entretenus.
Choisissez des machines à laver et lave-vaisselle équipés d'un dispositif anti-débordement et évitez de les faire fonctionner quand vous n'êtes pas là. Vérifier régulièrement que les filtres ne sont pas obturés.