vente de voiture entre particuliers

Vendre sa voiture à un particulier

Vendre sa voiture à un particulier peut apparaître plus avantageux que chez un concessionnaire. Mais cette vente vous impose toutefois de remettre certains documents à l'acheteur et de prendre contact avec la préfecture de votre domicile. Pour acheter une voiture d'occasion, les futurs acquéreurs vont consulter les petites annonces : papier ou web, votre véhicule doit apparaître sous son meilleur jour ! Veillez à une bonne présentation claire et précise avec un prix de vente au plus juste. Pour vous comme pour le futur acheteur, vendre ou acheter à un particulier comporte des risques. Rien ne s'improvise, et pour une transaction réussie, un vendeur averti en vaut deux : suivez les conseils …

Démarches à suivre pour bien vendre sa voiture à un particulier

  • Avant la vente. 15 jours avant la mise en vente de votre voiture, vous devez retirer auprès de votre préfecture ou par internet un imprimé de certificat de vente et une certification de situation administrative comprenant une attestation de non gage et un certificat de non-opposition. Ce dernier document permet de savoir si le véhicule peut être vendu et permet à l'acquéreur de faire immatriculer la nouvelle voiture à son nom. N'oubliez pas de faire faire le contrôle technique si votre voiture a plus de 4 ans.
  • Le jour de la vente. Vous avez trouvé acquéreur et la vente est conclue. Vous devez remettre personnellement à l'acheteur le certificat d'immatriculation (appelée aussi carte grise) du véhicule, barrée avec écrit lisiblement : « vendu le (avec la date) à (avec le nom de l'acheteur) ».
    Si la carte grise comporte un coupon détachable, notez les coordonnées du nouveau propriétaire, la date de cession et signez-le. Si elle n'a pas de coupon détachable, découpez le coin supérieur droit et donnez-le à l'acquéreur qui aura la preuve de son achat.
    Dans les deux cas, il lui permet de circuler pendant 1 mois avant de recevoir sa nouvelle carte.
    Si la carte grise a plusieurs co-titulaires, chacun doit la signer sauf si vous avez une procuration.

    Après avoir rempli le certificat de cession (ou certificat de vente), vous devez le faire signer par l'acquéreur. Vous lui remettez l'exemplaire n°1. Vous gardez les deux autres exemplaires, l'un pour la préfecture et l'autre pour vous.

    Pour finir, fournissez également le certificat de passage du véhicule au contrôle technique si la voiture est âgée de plus de 4 ans. Il doit dater de moins de 6 mois.
  • Après la vente. Vous avez 15 jours pour prévenir la préfecture, lui communiquer les coordonnées de l'acheteur et le double du certificat de vente. Mais pensez également à informer votre assureur et demander la résiliation de votre ancien contrat à la date de vente de votre véhicule. Si vous avez acheté une nouvelle voiture, profitez-en pour l'assurer en même temps !

Annonce, prix et grand nettoyage

  • De l'affichette au Web. Elle paraît bien classique la petite affichette apposée sur la lunette arrière, mais pour l'acheteur, c'est un bon moyen de faire discrètement une première inspection de votre voiture. Si les journaux spécialisés et la presse locale gratuite restent de bons supports pour vendre sa voiture de particulier à particulier, déposer votre annonce sur un site démultiplie sa diffusion. Veillez à masquer la plaque d'immatriculation sur les photos de vos annonces Internet afin que personne n'usurpe l'identité de votre véhicule.
  • Le juste prix. La cote la plus connue est celle de l' Argus. Malheureusement pour les vendeurs, elle est relativement basse, et il vous appartiendra d'avancer vos propres arguments pour la faire évoluer. À l'inverse, celle de la Centrale ou d'Auto Plus vous sera plus favorable, mais vous risquez de vous voir opposer des arguments pour la faire baisser. Reste à faire un mix avec les différents prix donnés sur ces sites. Le montant idéal devant être le prix de vente moyen des transactions réalisées sur le modèle de votre véhicule, son kilométrage et ses options...
  • Un état irréprochable. En état de marche, bien entendu, votre voiture doit être aussi esthétiquement irréprochable : coup de polish, coups d'aspirateur à l'intérieur, nettoyage des vitres, rénovateur sur les plastiques, tapis neuf, pression des pneus nickel… Ne lésinez pas sur la présentation, mais ne cherchez pas à masquer ce qui ne peut l'être, vous risqueriez de perdre la confiance de votre acheteur. Si votre voiture est âgée de plus de quatre ans, le contrôle technique est obligatoire.
    Une révision peut être un argument de vente apprécié de votre acheteur. N'hésitez pas également à montrer les factures de votre garage concernant l'entretien (batterie, pneus…) ou des éventuelles réparations et à donner par la suite des photocopies des factures lors de la vente.

Attention aux arnaques!

Ce n'est pas un scoop : il n'y a malheureusement pas que des bonnes gens dans les rues. Sans tomber dans la paranoïa la plus aiguë, prenez vos précautions tant lors de l'essai de votre véhicule qu'au règlement de la vente.

Prudence à l'essai. Prévenez votre assureur pour savoir si vous êtes bien assuré lors des essais de votre voiture. Ne prêtez vos clés de contact qu'une fois installé à l'intérieur aux côtés de votre acheteur potentiel. Faites couper le contact et reprenez vos clés avant de descendre.

Chèque en bonne et due forme. Lors du règlement, prenez absolument rendez-vous avec votre acheteur aux heures ouvrables de banques. Assurez-vous de son identité et s'il vous règle par chèque de banque, assurez-vous par téléphone auprès de la banque émettrice qu'elle a bien émis le chèque porté par votre acheteur. Aujourd'hui, de nouvelles plates-formes comme PAYCAR permettent de sécuriser votre transaction que vous soyez vendeur ou acheteur.

Warning. D'une manière générale, n'acceptez jamais une transaction si vous avez affaire à quelqu'un qui veut acheter votre voiture sans l'avoir vue.

Ne négligez pas ces démarches, même si vous souhaitez vendre votre voiture rapidement. Mieux vaut être prudent et éviter les pièges. Bonne vente…