vitesse au volant

La vitesse au volant : risques et sanctions

En France, la vitesse est limitée sur l'ensemble du réseau routier et cette réglementation s'applique à tous les conducteurs, sans exception. Ces mesures sont pourtant indispensables pour diminuer le nombre d'accidents. Comme l'alcool, rouler vite réduit le champ de vision et les réflexes. Pourtant, deux automobilistes sur trois dépassent régulièrement les vitesses autorisées. Quelles sont les conséquences et les sanctions ? Revoyons le code de la route …

Vitesse au volant : attention danger !

Vue dégagée, pas de radar à l'horizon, la tentation est forte d'appuyer sur le champignon. Deux conducteurs sur trois y cèdent régulièrement, pressés de rentrer ou épris tout simplement de sensations fortes. Pourtant la réglementation n'a rien d'arbitraire : la vitesse excessive est à l'origine de 800 morts estimées chaque année. Ne laissez pas les radars maîtriser pour vous votre vitesse. À la peur du gendarme, préférez garder le contrôle de vous-même et de votre véhicule.

Quelques exemples qui démontrent que rouler vite n'a aucun intérêt...

  • A 50 km/h, Il faut 31 m et 1 seconde de temps de réaction pour s'arrêter. Difficile en ville devant une école…
  • A 60 km/h, près de 100 % des chocs avec un piéton sont mortels,
  • A 90 km/h, un choc avec un piéton équivaut à la chute du 11ème étage d'un immeuble,
  • En roulant à 140 km/h au lieu de 130 km/h pour un aller Paris – Lille, vous gagnez que 7 minutes et 15 minutes pour un Paris-Strasbourg : le gain de temps est modeste au regard du risque encouru,
  • Et en plus on peut économiser 20 % de moins de carburant. Au prix qu'il affiche, le gain n'est pas négligeable, et c'est aussi meilleur pour notre environnement !

Mais aussi la vitesse réduisant l'adhérence des pneus, vous augmentez vos risques de sortie de route, c'est l'effet de la force centrifuge. Il y a aussi l'effet tunnel : le champ de vision se rétrécissant au fur et à mesure que la vitesse augmente, le conducteur se focalise sur la route et tout ce qui se passe sur les côtés lui échappe. Enfin, la vitesse augmente la distance de freinage et la violence des chocs.

Les limitations de vitesse : mode d'emploi

Même si vous avez eu le code de la route il y a de nombreuses années, le respect des limitations actuelles est obligatoire, même à l'étranger ! Une petite révision s'impose car on oublie trop souvent que nous devons également réduire notre vitesse par mauvais temps.

Par beau temps Par mauvais temps
Conducteurs confirmés Conducteurs débutants Pluie, neige, gêle... Visibilité inférieure à 50m
En ville limitation 50 limitation 50 limitation 50 limitation 50
Sur route limitation 90 limitation 80 limitation 80 limitation 50
Sur voie rapide limitation 110 limitation 100 limitation 100 limitation 50
Sur autoroute limitation 130 limitation 110 limitation 110 limitation 50

Les jeunes conducteurs sont soumis à des vitesses plus réduites pendant trois ans ou deux ans, s'ils ont pratiqué la conduite accompagnée (l'apprentissage anticipé) : 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur route à chaussées séparées et 80 km/h sur la route.

Attention également à la réglementation à l'étranger. Outre les « coutumes » de circulation, chaque pays de l'Union européenne dispose de son propre code de la route que vous devez respecter. Par exemple, même si certaines portions d'autoroutes allemandes n'ont pas de limitation de vitesse, il existe une vitesse conseillée de 130 km/h. En cas d'infraction, vous êtes passible des mêmes sanctions que celles qui peuvent être prononcées à l'encontre des conducteurs du pays concerné. Et vous pouvez même être poursuivi en France pour une contravention que vous n'auriez pas payé sur place.

Alors respectons les lois en France et à l'étranger sans quoi les sanctions tombent…

Les sanctions

Les sanctions varient en fonction de l'excès de vitesse (de 20 à 50 km/h) et de la vitesse à laquelle le conducteur devait rouler en ville, sur routes et autoroutes.

En fonction du délit,

  • vous devrez payer une amende forfaitaire allant de 68 € à 3 750 €,
  • vous aurez un retrait de 1 point à 6 points sur votre permis de conduire,
  • vous pourriez avoir une suspension de permis pendant 3 ans,
  • votre véhicule serait immobilisé ou confisqué,
  • une peine de prison pourrait être requise à votre encontre pour un grand excès de vitesse.

Si toutefois, vous avez été flashé, sachez que vous pouvez payer vos contraventions sur Internet : https://www.amendes.gouv.fr. Mais le mieux est de rouler tranquillement…

En résumé

Par mauvais temps. Réduisez votre vitesse à 110 km/h sur l'autoroute, 100 km/h sur les routes à deux chaussées séparées, 80 km/h sur les autres. En cas de visibilité inférieure à 50 m, roulez à 50 km/h pas plus.

En agglomération. Respectez la limitation de vitesse et sachez qu'à 50 km/h, un piéton percuté par un automobiliste survit dans 85 % des cas. À 60 km/h, il décède dans la même proportion.

Jeunes permis. Le nouveau conducteur ne doit pas dépasser 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur les routes à chaussées séparées, 80 km/h sur les routes pendant ses trois premières années de conduite (deux pour ceux qui ont pratiqué la conduite accompagnée).